Un pas dans la bonne direction, en attendant les suivants

Medienmitteilung
Verfasst durch Peter Lauener

Indemnisation prolongée en cas de réduction de l’horaire de travail

L’Union syndicale suisse (USS) se félicite que le Conseil fédéral prolonge la durée maximale d’indemnisation en cas de réduction de l’horaire de travail, comme elle l’avait demandé. Cette mesure permettra d’éviter des licenciements.

D’autres pas dans ce sens doivent suivre. Comme le Conseil fédéral le constate lui-même, la situation économique se dégrade, ce qui, conjointement avec une surévaluation du franc d’environ 20 pour cent, exerce une énorme pression sur les salaires et l’emploi. C’est pourquoi il faut un cours plancher de l’euro à 1,40 franc au moins, des mécanismes de protection contre la ruée des capitaux sur le franc, des mesures d’accompagnement renforcées (p. ex. davantage de contrôles et de salaires minimaux), des dispositions contre la contraction des rentes dans le deuxième pilier ainsi que la possibilité pour les PME de se protéger des variations du taux de change.

L’USS attend du Conseil fédéral qu’il assume sa responsabilité envers les salarié(e)s et les entreprises. Son action doit être décidée et rapide. 

Weitere Meldungen

 

Un pas dans la bonne direction, en attendant les suivants

Medienmitteilung
Verfasst durch Peter Lauener

Indemnisation prolongée en cas de réduction de l’horaire de travail

L’Union syndicale suisse (USS) se félicite que le Conseil fédéral prolonge la durée maximale d’indemnisation en cas de réduction de l’horaire de travail, comme elle l’avait demandé. Cette mesure permettra d’éviter des licenciements.

D’autres pas dans ce sens doivent suivre. Comme le Conseil fédéral le constate lui-même, la situation économique se dégrade, ce qui, conjointement avec une surévaluation du franc d’environ 20 pour cent, exerce une énorme pression sur les salaires et l’emploi. C’est pourquoi il faut un cours plancher de l’euro à 1,40 franc au moins, des mécanismes de protection contre la ruée des capitaux sur le franc, des mesures d’accompagnement renforcées (p. ex. davantage de contrôles et de salaires minimaux), des dispositions contre la contraction des rentes dans le deuxième pilier ainsi que la possibilité pour les PME de se protéger des variations du taux de change.

L’USS attend du Conseil fédéral qu’il assume sa responsabilité envers les salarié(e)s et les entreprises. Son action doit être décidée et rapide. 


Weitere Meldungen

 

Un pas dans la bonne direction, en attendant les suivants

Medienmitteilung
Verfasst durch Peter Lauener

Indemnisation prolongée en cas de réduction de l’horaire de travail

L’Union syndicale suisse (USS) se félicite que le Conseil fédéral prolonge la durée maximale d’indemnisation en cas de réduction de l’horaire de travail, comme elle l’avait demandé. Cette mesure permettra d’éviter des licenciements.

D’autres pas dans ce sens doivent suivre. Comme le Conseil fédéral le constate lui-même, la situation économique se dégrade, ce qui, conjointement avec une surévaluation du franc d’environ 20 pour cent, exerce une énorme pression sur les salaires et l’emploi. C’est pourquoi il faut un cours plancher de l’euro à 1,40 franc au moins, des mécanismes de protection contre la ruée des capitaux sur le franc, des mesures d’accompagnement renforcées (p. ex. davantage de contrôles et de salaires minimaux), des dispositions contre la contraction des rentes dans le deuxième pilier ainsi que la possibilité pour les PME de se protéger des variations du taux de change.

L’USS attend du Conseil fédéral qu’il assume sa responsabilité envers les salarié(e)s et les entreprises. Son action doit être décidée et rapide. 

Parolen des SGB

Für die Abstimmungen am 13. Juni 2021 empfiehlt der SGB:

  • JA zum Covid-19-Gesetz
  • JA zum CO2-Gesetz
  • NEIN zum Gesetz über polizeiliche Massnahmen zur Bekämpfung von Terrorismus

 

Lohnrechner

Zuverlässige Orientierung für Angestellte und Arbeitssuchende in der Schweiz

Mehr Infos

Jetzt Mitglied werden

Setzen Sie sich ein für gute Löhne und Arbeitsbedingungen und werden Sie Teil einer starken Gemeinschaft.

Jetzt unverbindlich anmelden

Blogs

Daniel Lamparts Blog

Der Chefökonom des SGB, Daniel Lampart, äussert hier kritisch seine persönliche Meinung zu Wirtschaftsthemen.

Die neuesten Beiträge

 

Un pas dans la bonne direction, en attendant les suivants

Medienmitteilung
Verfasst durch Peter Lauener

Indemnisation prolongée en cas de réduction de l’horaire de travail

L’Union syndicale suisse (USS) se félicite que le Conseil fédéral prolonge la durée maximale d’indemnisation en cas de réduction de l’horaire de travail, comme elle l’avait demandé. Cette mesure permettra d’éviter des licenciements.

D’autres pas dans ce sens doivent suivre. Comme le Conseil fédéral le constate lui-même, la situation économique se dégrade, ce qui, conjointement avec une surévaluation du franc d’environ 20 pour cent, exerce une énorme pression sur les salaires et l’emploi. C’est pourquoi il faut un cours plancher de l’euro à 1,40 franc au moins, des mécanismes de protection contre la ruée des capitaux sur le franc, des mesures d’accompagnement renforcées (p. ex. davantage de contrôles et de salaires minimaux), des dispositions contre la contraction des rentes dans le deuxième pilier ainsi que la possibilité pour les PME de se protéger des variations du taux de change.

L’USS attend du Conseil fédéral qu’il assume sa responsabilité envers les salarié(e)s et les entreprises. Son action doit être décidée et rapide. 

«Blick nach Europa»

Der Blog von Andreas Rieger
 

Die neuesten Beiträge

 

Un pas dans la bonne direction, en attendant les suivants

Medienmitteilung
Verfasst durch Peter Lauener

Indemnisation prolongée en cas de réduction de l’horaire de travail

L’Union syndicale suisse (USS) se félicite que le Conseil fédéral prolonge la durée maximale d’indemnisation en cas de réduction de l’horaire de travail, comme elle l’avait demandé. Cette mesure permettra d’éviter des licenciements.

D’autres pas dans ce sens doivent suivre. Comme le Conseil fédéral le constate lui-même, la situation économique se dégrade, ce qui, conjointement avec une surévaluation du franc d’environ 20 pour cent, exerce une énorme pression sur les salaires et l’emploi. C’est pourquoi il faut un cours plancher de l’euro à 1,40 franc au moins, des mécanismes de protection contre la ruée des capitaux sur le franc, des mesures d’accompagnement renforcées (p. ex. davantage de contrôles et de salaires minimaux), des dispositions contre la contraction des rentes dans le deuxième pilier ainsi que la possibilité pour les PME de se protéger des variations du taux de change.

L’USS attend du Conseil fédéral qu’il assume sa responsabilité envers les salarié(e)s et les entreprises. Son action doit être décidée et rapide. 

Top